Tabac : aide au sevrage

Les méfaits du tabac sont connus et ne sont plus à démontrer.

On sait en particulier que l'inhalation de la fumée de cigarette provoque, au niveau des alvéoles pulmonaires, une fermeture visant à la protection des poumons.

 

Cette fermeture a pour conséquence une limitation de l'oxygénation, limitation aggravée par le fait que les globules rouges, encombrés par les goudrons, ne peuvent plus se charger en oxygène, ce qui entraîne une augmentation du rythme cardiaque.

 

La peau, qui pour la médecine orientale représente le 3ème poumon, s'altère et devient grisâtre.

 

Mais le pire de tout est encore la dépendance chimique et gestuelle.

Le corps produit une substance naturelle, appelée l'endorphine, propre morphine qui permet de passer les stress bon ou mauvais. 

La nicotine, par son action dans le sang, va prendre la place des endorphines.

Si bien que les organes responsables de leur production vont cesser de fonctionner et céder la place à la nicotine.

L'action du Shiatsu va se situer à 2 niveaux :

  • Il s'agira de défroisser les alvéoles pulmonaires afin d'augmenter la capacité respiratoire et l'oxygénation

  • Puis la stimulation des points de dépendance afin que l'endorphine soit à nouveau sécrétée à un niveau élevé et ainsi supprimer le besoin de nicotine et donc l'envie de fumer

L'habitude du geste devra être prise en compte par le fumeur lui-même qui va devoir casser ses rythmes et habitudes.

Un véritable dialogue devra s'installer entre la personne désireuse d'arrêter de fumer et le Shiatsushi afin de pallier à ces circonstances.

  • b-facebook
  • b-googleplus